Nathalie Thenoz
Naturopathie à Châtillon-sur-Chalaronne
 
Nathalie Thenoz, naturopathie à Châtillon-sur-Chalaronne

Bol d’air Jacquier à Châtillon-sur-Chalaronne

Bol d'air Jacquier

C'est en cherchant à  trouver le moyen de renforcer la vitalité des personnes malades que René Jacquier, ingénieur chimiste français, a inventé en 1946 le premier appareil destiné à favoriser une meilleure oxygénation de l'organisme.

Le premier bol d'air a été développé en 1947 par une méthode d'oxygénation biocatalytique. 

Il avait remarqué que depuis l’Antiquité, les forêts de pins et de sapins représentent de véritables lieux de santé et il décide alors d’utiliser la résine de pin (Pinus Pinaster – pin maritime) dans son appareil.

Une fois transformés dans le Bol d’Air Jacquier, les terpènes de cette résine deviennent porteurs d’oxygène favorisant son utilisation dans les cellules.

L'oxygène est mieux utilisé au niveau des mitochondries, les "usines" énergétiques de notre organisme sans stress oxydatif car il ne s'agit pas d'une hyper oxygénation..

Pourquoi utiliser le bol d'air

Le Bol d’air est la seule méthode d’oxygénation naturelle capable d’apporter aux cellules de l'organisme l’oxygène dont elle ont besoin, cela sans induire une hyper oxygénation et donc sans risque de provoquer un stress oxydatif.

La méthode s'adresse aux personnes soucieuses de préserver sa santé ou de la restaurer si celle-ci est déficiente. 

Elle peut ainsi aider à :

  • Favoriser la récupération en cas de stress ou de fatigue chroniques
  • Préserver ses facultés intellectuelles et physiques, aider lors d'examens 
  • Accompagner une perte de poids
  • Aider les sportif à récupérer
  • Ou juste nous permettre de nous sentir mieux dans notre corps

Il est préférence de privilégier des séances de courte durée à des séances plus longues mais espacées pour obtenir de meilleurs résultats.

Ainsi, on peut débuter par des séances de quelques minutes et augmenter la durée de façon progressive. 

Le mode d'action du bol d'air

L’air que nous respirons contient 21% d’oxygène, de l’azote (78%), des gaz rares et du gaz carbonique .

La pollution à laquelle nous sommes confrontée aujourd'hui est susceptible d'augmenter le taux du gaz carbonique dans notre organisme ce qui fait qu'il est moins bien oxygéné. 

Le stress peut également être un frein à une bonne oxygénation de notre organisme car lorsqu'on observe un peu notre façon de fonctionner dans lorsque nous sommes stressé, on remarque que nous bloquons parfois notre respiration.

Les pinènes de l’huile essentielle de Pin Maritime (Orésine®), utilisée dans le bol d'air sont transformés par peroxydation et deviennent des peroxydes alpha-pinènes véritables facilitateurs de l’oxygénation cellulaire.

Le mécanisme est triple (Source Holiste) :

  • " L’oxygène est mieux distribué aux cellules. En effet, l’hémoglobine “capte” plus volontiers les pinènes oxygénés que l’oxygène seul. A quantité équivalente dans l’air inspiré, elle en transporte davantage vers les cellules
  • l’oxygène est plus facilement libéré dans les tissus : transporté par l’intermédiaire des pinènes, il est moins solidement lié à l’hémoglobine
  • l’oxygène est délivré sous une forme naissante, hautement assimilable par la cellule."

Bien que le produit utilisé s’apparente à une huile essentielle, le Bol d’Air Jacquier n’est en rien comparable avec un appareil de diffusion d’huile essentielle. Le processus transformation mis en œuvre dans l’appareil n’a pas d’équivalent à ce jour.

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.