Nathalie Thenoz
Naturopathie à Châtillon-sur-Chalaronne
 
Nathalie Thenoz, naturopathie à Châtillon-sur-Chalaronne

La boite à outils du naturopathe

Outils du naturopathe à Châtillon-sur-Chalaronne (01400)

Quelques techniques naturopathiques

LES PLANTES, UN BRIN DE NATURE

" Le meilleur médecin c'est la nature, car elle guérit les trois-quart des maladies " Galien

Les plantes sont utilisées depuis la nuit des temps par les civilisations anciennes grecque, chinoise et égyptienne.

Fleurs de Bach

L'aromatologie

Les Arabes sont considérés comme les vrais fondateurs de l'aromatologie, la première huile essentielle de rose ayant été produite par Avicène (médecin arabe du moyen âge) avec la création du premier alambic. Puis les croisades ont permit d'importer l'art de la distillation en occident et à la fin du XIXème, les propriétés antiseptiques des huiles essentielles sont mises en évidence. 

L'utilisation importante qui en était faite en médecine à ce moment là à été stoppée par l'arrivée des médicaments de synthèse dans les années 1930 mais aujourd'hui, elles connaissent un regain d'intérêt important.

Les huiles essentielles sont issues de la distillation de plantes fraîches à l'aide d'un alambic ou par expression mécanique pour les agrumes. Elles contiennent 100% de molécules aromatiques ou principes actifs. Très concentrées, elles sont très efficaces mais peuvent aussi, mal utilisées, présenter un risque important pour la santé. C'est pourquoi il est nécessaire de bien se renseigner et si possible  de faire appel à un professionnel avant de les utiliser. Elles sont, de façon générale, à proscrire chez l'enfant et la femme enceinte et certaines présentent une toxicité pour le foie, les reins ou le système nerveux par exemple.

Elles sont particulièrement efficaces pour combattre le stress et la fatigue, pour soulager certains problèmes fonctionnels...

Les hydrolats

Ils sont obtenus au cours de la distillation en même temps que les huiles essentielles. Ils contiennent des molécules actives en petite quantité et peuvent être une alternative intéressante à celles-ci car ils présentent moins de risques. Ils sont efficaces et pour certains, ils peuvent être utilisés chez l'enfant et la femme enceinte. 

Les huiles essentielles sont précieuses. Pour obtenir de l'huile essentielle il est nécessaire d'utiliser une grande quantité de plantes (par exemple, il faut une tonne de plantes fraîches pour obtenir 10 kilos de lavande fine, et 60 à 80 grammes de rose). Outre le fait qu'étant extrêmement concentrées elles peuvent de ce fait présenter des dangers en cas d'utilisation inappropriée, certaines huiles exotiques contribuent à la déforestation ou à la surexploitation de certaines espèces et des cueillettes sauvages en occident peuvent menacer certaines plantes endémiques. C'est pourquoi il est nécessaire de les utiliser à bon escient pour profiter le plus longtemps possible de la richesse de leurs bienfaits.

La phytothérapie (non conventionnelle)

Un premier texte de médecine par les plantes gravé par les Sumériens  sur une tablette d'argile, a été retrouvé 3000 ans avant J-C.

Le Papyrus Ebers (XVIe siècle av. J.-C.) est le premier recueil connu consacré aux plantes médicinales.  Il présente des dizaines de plantes accompagné de leur mode d'utilisation.

Depuis, la phytothérapie e a constitué la principale source de remèdes contre de nombreuses maladies, mais, vers la fin du XIXe siècle, avec l’avènement de la chimie,  on a découvert des médicaments de synthèse considérés comme miraculeux et la phytothérapie a été reléguée au second plan.

Aujourd'hui, elle reste utilisée par de nombreux pays n'ayant pas accès à la médecine moderne et dans notre société, elle tend à faire un retour en force pour palier aux effets iatrogéniques de certains médicaments.

De par les principes actifs qu'elle contiennent, certaines plantes possèdent des propriétés anti-inflammatoires, sédatives, stimulantes ou antibactériennes... 

Elles peuvent être utilisées dans le cas de certains problèmes cutanés (acné, eczéma...), de troubles digestifs, pour le confort urinaire, pour améliorer les troubles du sommeil, diminuer les douleurs articulaires, faire baisser le stress, l’anxiété, limiter les douleurs, traiter un rhume et bien d'autres maux du quotidien.

Les fleurs de Bach, l'harmonie des émotions

« Tant que l'Ame, le Corps et l'Esprit sont en harmonie, rien ne peut nous affecter. » « Si nous suivons nos intuitions, nos aspirations, nos idées et nos désirs personnels, nous ne devrions jamais connaître que joie et santé. » Dr Bach

Les fleurs de Bach ont une action sur l'état émotionnel et transforment les attitudes négatives en attitudes positives. Elles nous permettent ainsi de retrouver un équilibre.

Elles sont choisies par le naturopathe en fonction des émotions du moment partagées par la personne pendant l'entretien.

Chaque fleur est associée à une émotion. Il existe sept groupes émotionnels : la solitude, la sensibilité, la préoccupation excessive, le souci, la tristesse, le manque d’intérêt et l’incertitude.

Les fleurs de Bach procurent de très bons résultats en cas de problèmes de sommeil, de peur des examens, de chagrin, de sentiments de culpabilité, de difficulté de concentration, de fatigue...

Elles n'entraînent aucun effet secondaire et peuvent être utilisées sans risque. 

Elles sont préparées à partir de la cueillette de fleurs sauvages, lors d'une journée ensoleillée et dans un lieu exempt de pollution.

Le Docteur Edward Bach (1886-1936) a donné son nom à cette médecine découverte au début du siècle dernier. C'était un médecin passionné, hyper-sensible, toujours préoccupé par l'état psychique de ses patients.

C'est dans cet état d'esprit qu'il orienta ses recherches vers les causes des problèmes émotionnels plus que vers les symptômes des  maladies. Pour lui, la maladie physique était la conséquence d'un état émotionnel déséquilibré.  

Son but était de trouver des remèdes naturels, efficaces et n’induisant aucun effet secondaire.

L'iridologie

" Tels sont tes yeux, tel est ton corps " Hippocrate

Qu'est ce que c'est ?
Bien avant l'apparition des examens médicaux complémentaires, les médecins de l'époque utilisaient l'iridologie pour les guider dans leur diagnostique.
Le naturopathe, lui, ne fait pas de diagnostique, l'iridologie est une technique dont il se sert pour dresser le bilan de terrain.

Les signes, couleurs, tâches... que l'on peut observer permettent de voir des fragilités éventuelles, le terrain inné de la personne. Ils nous renseignent également sur sa vitalité, les faiblesses organiques, sur les surcharges de l'organisme et nous donnent des informations sur des carences éventuelles, des troubles de la circulation, des risques inflammatoires des articulations et sur le fonctionnement du système immunitaire.
L'iridologie s'appuie  les échanges avec la personne lors de l'entretien de début de séance, les uns venant ainsi corroborer les autres.

 

L'exercice physique

" Le muscle est le contrepoids du nerf " Edmond DEBONNET

Tout au long de son histoire, l'homme a utilisé l'activité physique comme un moyen de se perfectionner. Les objectifs de cette pratique sont de plusieurs ordres : acquerrir de la force physique, conserver ou retrouver une bonne santé, améliorer la plastique corporelle ou se détendre.

Pour le naturopathe, l'objectif principal se situe au niveau de la vitalité.

En effet, l'activité physique permet :

- Sur le plan physiologique : l'élimination des toxines accumulées dans l'organisme, l'optimisation de l'oxygénation des cellules, il facilite le transit, tonifie le coeur, améliore la circulation, protège les os en augmentant la fixation du calcium sur ceux-ci, améliore l'immunité...

- Sur le plan psychique : réduit la nervosité et le stress, diminue l'anxiété et la dépression grâce à la libération des endorphines et augmente l'estime de soi.

L'exercice physique est recommandé pour tous en adaptant l'intensité à chaque personne, il doit être pratiqué de préférence dans un lieu aéré, à distance de l'heure du coucher et il est nécessaire de bien penser à s'hydrater.

 

La respiration

" En te levant le matin rappelle toi combien précieux est le privilège de vivre, de respirer, d'être heureux " Marc Aurèle

Privé d'air, point de vie ! Nous pouvons nous passer de manger et de boire un certain temps, mais pas de respirer plus de quelques secondes.

Nous respirons depuis notre premier souffle et nous pensons souvent que nous sommes des spécialistes en la matière. Mais est-ce vraiment le cas ?

Pour le naturopathe, la respiration participe à notre hygiène de vie et notre équilibre psychique.

La respiration a une double fonction au niveau physiologique : Fonction de nutrition car elle apporte l'oxygène nécessaire au bon fonctionnement des cellules, fonction d'épuration en évacuant les déchets à l'extérieur du corps (gaz carbonique et acides volatils).

Mais la respiration est aussi bien plus que cela car elle nous permet, si on en prend conscience, de contrôler son stress, de mieux gérer les émotions, de rentrer en soi et de développer ses capacités de concentration.

 

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.